Le pompage solaire pourrait permettre aux agriculteurs de réduire les coûts liés à leur consommation électrique tout en étant plus respectueux de l’environnement. Coup d’œil sur cette technique que le gouvernement promeut de plus en plus.

Le gouvernement marocain s’atèle à trouver des solutions durables dans les domaines de la gestion des ressources hydriques et énergétiques. Parmi celles-ci, on remarque le pompage solaire dans l’irrigation agricole qui fait l’objet d’un projet mené par l’Etat. Le programme national a pour but d’installer une station de 15 MW-crête (MWc).

 

Le projet vise à promouvoir le pompage solaire grâce à une enveloppe budgétaire de 2,5 milliards de Dh dont 1 milliard de Dh sera destiné à la subvention du système photovoltaïque et 1,5 milliard aux subventions de l’irrigation par le Fonds de Développement Agricole (FDA). Cette opération entre dans le cadre de la stratégie nationale de l’efficacité énergétique. Elle prévoit, d’ici 2020, que les énergies renouvelables représentent 42% de l’énergie consommée au Maroc et 52% en 2030.